Skiathos

skiathos

Skiathos (en grec Σκιάθος) est une île grecque de la mer Égée. Administrativement, Skiathos constitue un dème (municipalité) de la périphérie de Thessalie, dans le district régional des Sporades. Elle appartient à l’archipel de ce nom.

Elle a une superficie de 48 km² et un littoral de 44 km.

D’après les Voyages attribués à Skymnos de Chios, Skiathos aurait d’abord été habitée par les Pélasges.

Lors de la période de colonisation grecque, des Ioniens en route vers la Chalcidique se seraient installés sur l’île. Une ville remontant au VIIe ou VIe siècle a été découverte au sud-est du principal port actuel. Elle était fortifiée et a été utilisée jusqu’au XIVe siècle, la population s’étant réfugiée à l’intérieur des terres, comme sur les autres îles de l’Égée.

Elle participa aux guerres médiques, notamment en prévenant les Grecs de l’arrivée de la flotte perse avant la bataille de l’Artémision. Ensuite elle entra dans la Ligue de Délos en -478. Sa contribution, relativement faible (1 000 drachmes), indique qu’elle devait être assez pauvre. L’île était alors une démocratie, avec son ecclésia, sa boulè et un archonte éponyme. Après la défaite d’Athènes lors de la guerre du Péloponnèse, Skiathos passa sous la domination spartiate et devint une oligarchie. La paix d’Antalcidas, en -386, lui accorda l’autonomie, mais les Spartiates revinrent sur le traité et reconquirent l’île, où ils installèrent une garnison et soumirent les habitants à un lourd impôt. Skiathos entra alors dans la seconde Ligue de Délos et fut libérée des Spartiates lors de la campagne de Chabrias, en -377, ce qui lui permis de retrouver ses institutions démocratiques. Elle devint une base navale d’Athènes pour les expéditions de celle-ci contre Philippe II de Macédoine. En -338, après la bataille de Chéronée, elle passa dans l’orbite macédonienne. Les institutions redevinrent oligarchiques. Lors de la deuxième Guerre macédonienne, vers -200/-199, Philippe V de Macédoine ordonna la destruction de l’île pour éviter sa conquête par Rome. L’année suivante, la flotte romaine, accompagnée de celle d’Attale Ier de Pergame, pilla ce qui n’avait pas été détruit. L’île se remit assez rapidement et, après la bataille de Cynoscéphales, retrouva ses institutions démocratiques.

Passée ensuite sous la domination romaine, Skiathos conserva une certaine autonomie, mais en -42 Marc Antoine la céda à Athènes, qu’il voulait remercier de son aide lors de la bataille de Philippes.

394total visits,2visits today